Ouverture des négociations salariales

Tous les 12 mois, la direction est dans l’obligation d’ouvrir les négociations annuelles obligatoires, dites NAO, portant notamment sur :

  • les salaires effectifs
  • le temps de travail
  • le partage de la valeur ajoutée
  • l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes
  • les conditions de travail

Cette négociation s’ouvre avec une première réunion le 29 novembre 2023 dans un contexte où Capgemini fait des profits sans précédent.

Votre salaire a augmenté de combien ?

Nous faisons le boulot, Ils empochent l’argent !

Ainsi, la marge opérationnelle du groupe a presque doublé en 5 ans, et ce, même avec la crise sanitaire !

En 2022 pour le groupe Capgemini, cette marge opérationnelle a augmenté de +28 % et son résultat net a progressé de +79 %, pour une plus value de 2,218 milliards €.

29 dirigeants se sont répartis entre eux une enveloppe d’augmentations de 6 millions €

En France, la productivité de Capgemini n’a pas cessé d’augmenter : entre 2019 et 2022, le chiffre d’affaire a bondi de +42 % alors que les effectifs n’ont évolué que de +18 %.

En ramenant la plus value de 2021 qui s’élevait à un peu plus de 2,2 milliards € aux 23 112 de salarié·es, chacun et chacune rapportaient environ 96 000  € à l’entreprise.

Entre 2019 et 2022, les dividendes et rachats d’actions ont presque triplé pour atteindre un record de 1,2 Milliards€ en 2022 (plus de 50 % de la marge opérationnelle)

En 2022, 29 dirigeants se sont répartis entre eux une enveloppe d’augmentations de 6 millions € (rémunérations et retraites).

Quant à notre enveloppe des dernières augmentations, elle était de 9,6 millions € à répartir sur plus de 27 000 salarié·es.

La CGT Capgemini revendique avant tout

  • Une enveloppe d’augmentations générales d’au moins 80 millions € (soit environ 2800 euros brut par an pour toutes et tous. Augmentation légitime au regard des 96000 € de richesses produites par an par salarié·e !
  • La compensation du dépassement des temps de déplacements pour les missions.
  • Le respect et la mesure du temps de travail.
  • 6 millions € pour supprimer les inégalités de salaires entre les femmes et les hommes et la mise en place d’une véritable méthode permettant de calculer les écarts de rémunération.
  • Le paiement des jours enfant malade quel que soit l’âge pour les enfants à charge.

Nous ne nous contenterons pas d’une revalorisation nécessaire des indemnités compensatoires pour tenir compte de l’augmentation des prix : indemnité télétravail, tickets restaurant et indemnités kilométriques.

En cette fin d’année, l’urgence c’est d’augmenter les salaires !

 

Affiche URGENCE SALAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Publié le :
29 novembre 2023

Lire aussi...